Pour éviter de faire face à des problèmes d’impayés lorsque vous louez un logement, vous ne devez pas prendre à la légère le choix de votre locataire. Au vu des difficultés rencontrées par les propriétaires-bailleurs pour résilier un bail et la situation délicate dans laquelle cela risque de les mettre, ils ont tout intérêt à exiger des locataires des justificatifs de ressources et à bien cerner leurs profils.

Quelles sont les conditions par rapport aux ressources financières ?

Pour le locataire comme pour la personne qui se porte caution, les vérifications à faire sont les mêmes. Dans le cas d’un salarié, vous pouvez exiger de ce dernier les 3 derniers bulletins de paie ainsi qu’une attestation de l’employeur. Le montant du loyer ne doit pas excéder le tiers du salaire du locataire. Il est aussi possible que le salaire représente 2.5 fois le montant du loyer sans que cela ne représente un réel risque pour le propriétaire-bailleur. Les personnes disposant d’un CDI ou les étudiants sont à privilégier par rapport à celles ayant un CDD.

Dans le cas où la personne souhaitant louer un logement est une personne travaillant à son propre compte, vous devez prêter attention à la régularité des revenus car la déclaration de revenus se révèle insuffisante pour s’informer de la situation financière du locataire. Il serait donc préférable d’obtenir les déclarations de revenus précédentes. Il est par ailleurs important de prendre en compte les sources supplémentaires de revenus, y compris les différentes prestations sociales perçues. Pour ce faire, vous pouvez demander l’avis d’imposition qui vous renseignera sur les sources complémentaires de revenus du potentiel locataire. La loi ne vous autorise en aucun cas à demander une copie des relevés de compte au locataire.

Les meilleurs conseils pour le choix d'un locataire.

Le choix du locataire n’est pas à prendre à la légère

Les autres points essentiels à vérifier

Le locataire doit obligatoirement être majeur. Pour vérifier ce point, vous pouvez exiger une pièce d’identité comme la carte d’identité nationale ou bien le passeport. Vous pouvez sinon demander sa carte de séjour. Outre les documents concernant la situation personnelle et financière de votre locataire potentiel, la façon dont il appréhende la location est aussi à prendre en compte. Vous pouvez, pour ce faire, demander à connaître son historique de location ou contacter directement son ancien bailleur pour savoir s’il lui arrivait de faire des retards de paiement ou non et ce, même si sa situation financière est en règle. Même si cela peut paraître discriminatoire, les familles monoparentales et les personnes âgées sont à éviter car la loi se met souvent de leur côté en cas d’impayés. Si vous craignez tout de même de ne pas faire les bons choix, vous pouvez toujours faire confiance à un expert de la gestion locative qui a assez d’expérience et de compétences pour distinguer les bons locataires des mauvais.

mm
Experte immobilier depuis 1993, je vous divulgue mes conseils pour mieux comprendre l’immobilier en France. N’hésitez pas à laisser un commentaire, j’y répondrai très volontiers ! Bonne lecture.
mm
Experte immobilier depuis 1993, je vous divulgue mes conseils pour mieux comprendre l'immobilier en France. N'hésitez pas à laisser un commentaire, j'y répondrai très volontiers ! Bonne lecture.

0 Commentaires

Laisser un commentaire