Un prêt immobilier est une aide accordée par la banque, qui va servir à financer l’achat ou la construction d’un bien immobilier. Cependant, plusieurs cas se voient obligés aujourd’hui de demander une renégociation ou carrément un rachat de leur crédit immobilier, trop cher ou avec des taux trop importants par rapport aux taux actuels du marché, par exemple un crédit entre 2008 et 2014 inclus avec un taux supérieur à 3,20% seraient concernés. Mais cette démarche n’est pas toujours simple et peut être carrément laborieuse pour certains.

Pourquoi choisir de renégocier son prêt immobilier   

La renégociation n’est pas un rachat de crédit, et ne fait donc pas face à des indemnités de remboursement anticipé, mais il s’agit en fait d’une diminution des taux de crédits pour être au diapason du marché actuel.

Il est possible d’avoir recours à deux solutions pour diminuer ses taux, en optant pour une réduction des montants de ses mensualités. Ou une seconde solution qui consiste à réduire la durée du remboursement tout en gardant les mêmes mensualités reversées à sa banque.

Il est vrai que cette démarche ne demande pas d’indemnités mais il faudra cependant s’acquitter de frais de dossier qui s’élèvent entre 500 et 800 euros en moyenne.

Quelles conditions pour renégocier son crédit immobilier ?

Si vous comptez faire réviser votre crédit il est à savoir que cette démarche ne sera pas toujours rentable, mais pour optimiser ses chances d’avoir une formule et un résultat satisfaisants, certains critères doivent entrer en compte.

L’écart entre le taux d’origine de son crédit et le taux actuel devra être d’au moins 1 point, et cet écart ne concerne pas uniquement les emprunts anciens car rien qu’entre 2013 et 2016 les taux ont reculé de 1,28 point à 1,80% dans l’ancien, et de 1,33 point à 1,89% dans le neuf.

La règle du capital restant dû minimum est tout aussi importante. Les avis des spécialistes divergent cependant quant au montant que doit atteindre ce plancher. Il doit s’élever à 50 000 euros, selon certains experts, pendant que d’autres placent la barre à 70 000 euros.

En ce qui concerne la durée restante du prêt, elle devra être conséquente pour que le gain financier soit supérieur aux frais engendrés. La durée restante devra alors être supérieure à la durée écoulée.

Comment renégocier son prêt immobilier ?

Si vous désirez renégocier votre prêt immobilier et profiter du nouveau taux, il faudra avant tout contacter votre banquier pour connaître les possibilités de renégociation et surtout les conditions de cette démarche. Si il y a possibilité de réaliser cette étape, vous devrez penser à demander le montant des frais de dossier.

Si par malheur la banque refuse toute négociation il existe d’autres solutions pour avoir un meilleur taux. Vous pouvez par exemple aller voir la concurrence pour obtenir un meilleur prêt ainsi qu’un rachat de prêt, ou simplement mandater un courtier en crédit immobilier qui se chargera de négocier pour vous. C’est un professionnel qui dispose de la formation et des connaissances nécessaires pour réaliser des négociations de crédits et décrocher un meilleur taux de crédit.

mm
Experte immobilier depuis 1993, je vous divulgue mes conseils pour mieux comprendre l’immobilier en France. N’hésitez pas à laisser un commentaire, j’y répondrai très volontiers ! Bonne lecture.
mm
Experte immobilier depuis 1993, je vous divulgue mes conseils pour mieux comprendre l'immobilier en France. N'hésitez pas à laisser un commentaire, j'y répondrai très volontiers ! Bonne lecture.

0 Commentaires

Laisser un commentaire